4 mois

Jeudi j’ai pris l’avion et quitté l’Espagne. Ce qui est amusant, c’est que je suis parti exactement 4 mois après avoir commencé l’aventure qui m’a amené en Espagne.

Je clos donc aujourd’hui un chapitre. Le premier chapitre. Un chapitre qui m’a emmené en pleine nature, seul, loin de l’agitation, et qui m’a permis de me recentrer et d’identifier une partie des choses qui me sont vraiment importantes. Un chapitre qui m’a rapproché des valeurs et de la pratique bouddhistes. Un chapitre qui m’a amené à repousser les limites du confort pour revenir au plus près du strict nécessaire à la survie.

J’ai énormément de reconnaissance envers tous ceux qui m’ont aidé, accueillis, ou qui ont simplement été gentils tout au long de ma route. J’ai parcouru 1’400km en 3 mois, et je pense qu’on peut fêter ça tous ensemble aujourd’hui. Le fait d’écrire ce journal et de savoir que vous le lisiez a été je crois la chose qui m’a fait le plus de bien au cours des derniers mois. A chaque fois que je vous écris quelque chose, j’ai l’impression d’être à côté de vous en train de vous le raconter de vive voix. Je ressens très fortement le soutien que chacun d’entre vous me portez, et ça me donne beaucoup d’énergie tous les jours.

A part ça, j’ai eu beaucoup de chance en choisissant mon vol pour le Népal. D’une part, j’ai pris le moins cher, mais en plus j’ai fait une halte de 23 heures à Istanbul. 23 heures, c’est suffisant pour se faire offrir une nuit dans un hotel 5 étoiles par la compagnie aérienne. Suffisant pour passer une journée ensoleillée à découvrir les grands et les petits quartiers de la ville. Suffisant pour avoir l’impression de faire deux petits et rafraichissants voyages sympathiques au lieu d’un seul, long et épuisant.

Sinon, j’ai décidé d’écrire mes prochains articles en anglais. En effet, plus j’avance et plus le nombre de gens qui ne parlent pas français et avec qui j’aimerais partager cette aventure augmente. A chaque fois qu’un ami non francophone me dit qu’il utilisera Google Translate pour se faire une idée de ce que j’écris, ça me transperce le coeur. C’est pire que de voir quelqu’un couper ses spaghettis ou écouter de la belle musique avec les hauts parleurs de son smartphone. En plus de ça, il me semble que vous qui me lisez actuellement êtes quasiment tous capables lire l’anglais. Dans le pire des cas, vous aurez donc ici l’opportunité de vous perfectionner!

image

PS: Je suis arrivé à Katmandou! Tout va bien 🙂

Posted from Kathmandu, Central Development Region, Nepal.

2 thoughts on “4 mois”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *